dimanche, juin 11, 2017

L'Amant d'un jour

Un film en noir et blanc intemporel dans sa forme ( on se demande parfois si l'action ne se déroule pas dans les années 60) et dans son fond puisque loin de traiter des questions sociétales, Philippe Garrel ne se penche exclusivement que sur les relations de couple, même s'il s' agit ici d'un trio. Trio dans presque toutes les scènes ( hors la première, un accouplement brutal ) puisque un professeur qui vit avec une étudiante dont il est amoureux va héberger sa fille du même âge et que le couple va se confronter aux amants potentiels ou assumés de chacun des partenaires.
Les deux jeunes femmes qui vont se lier d'amitié, incarnent deux attitudes fondamentalement opposées, l'une est sentimentale et fidèle ; elle est interprétée par Esther Garrel, fille du réalisateur, plus en recul- dans son personnage mais aussi par son interprétation. Elle va être confrontée à la jeune étudiante, interprétée par Louise Chevillote , vibrante, dont la sensualité, l'envie de plaire et l'amour de la vie rayonnent. Face à elles, Eric Caravaca, dont la présence physique n'est plus à démontrer, est parfait dans son rôle de philosophe dont la raison et la compréhension de la nécessité de s'épanouir dans le plaisir charnel vont se heurter à la souffrance de se voir tromper, d'autant plus qu'il s'efforce lui, à son corps défendant, de rester fidèle.

Un cinéma intimiste, très « nouvelle vague », loin des effets numériques à réserver aux amoureux du genre (comme le suggère l'affiche)....

2 commentaires:

rosy123 a dit…

Franchement vous êtes formidable d'avoir fait un site pareil,
voyance email

voyance en ligne gratuit a dit…

Un tout grand merci pour votre site. C’est un plaisir pour toutes & tous.
Bonne continuation